An history of Rock’N'Roll, part 1

Malgré un réveil difficile –sweet sixteen oblige-, je m’oblige à attaquer le plus gros pavé musical de notre histoire: le Rock. Il faut bien voir que de The Freewheelin, de Bob Dylan paru pour la première fois en 1963 au dernier album des Arctic Monkeys, sorti cette année, le Rock n’a cessé d’évoluer. Ainsi, il me faudrait présenter plus de 200 groupes et albums pour pouvoir vous donner une approche globale du Rock; ce qui, vous le conviendrez, nous prendrait un temps considérable. Je me propose donc de vous faire découvrir le Rock par billets de 5 artistes d’époques et de styles différents. Ces billets, qui seront probablement au nombre de trente si j’arrive à tenir le rythme, seront espacés d’articles portant sur les autres catégories du site, ainsi que sur des styles musicaux totalement différents que j’apprécie tout autant que le Rock. Bref, trêve de bavardages et parlons musique !

-   « The Kinks est un groupe de Rock anglais formé en 1964 à Muswell Hill, dans le nord de Londres, par les frères Ray et Dave Davies. Il est considéré comme l’un des groupes les plus importants et influents de son époque. » D’inspiration rhythm and blues, folk, et country, ce groupe pourrait diverger de l’image que se font beaucoup de gens d’un rock uniquement basé sur les solos endiablés de guitare.  Il n’en reste pas moins l’un des groupes Rock les plus reconnus et ses tubes les plus connus ont été repris dans de nombreux films à ambiance rock (C.F The boat that rocked, Juno …)

The Kinks – All Day and All of The Night

-   The Stranglers  est souvent méconnu des « non-rockophiles », mais je ne peux m’empêcher de rédiger une note sur ce groupe souvent associé au mouvement punk puis New Wave milieu des années 70’s. Vous ne pourrez pas ne pas adhérer au Rock après avoir entendu Golden Brown, tant la voix Hugh Cornwell et de Jean-Jacques Burnel est magnifique !

The Stranglers – Golden Brown

-   Histoire de rajouter une touche féminine à cet article, et de montrer que le Rock s’est aussi construit avec des artistes féminins, j’aimerais vous introduire Marianne Faithfull. Cette chanteuse Rock et actrice se révèle pleinement dans l’album Broken English, où l’on retrouve les hits The Ballad of Lucy Jordan et Working Class Hero (reprise de John Lennon).

Marianne Faithfull – Working Class Hero

-   Je suis un fan inconditionnel du groupe The Pogues. Inspiré du groupe The Clash, avec lequel ils avaient joué, et spécialisé dans la musique folk irlandaise,  ce groupe a le don pour créer des musiques entraînantes poussant à chanter. Leur meilleur album est évidemment Rum, Sodomy and the Lashes, monument incontournable du folk-rock.

The Pogues – Dirty Old Town

-   Comme dernier groupe, je tiens à introduire un « classique » incontournable de la guitare: Eagles. Je parle de ce groupe pour la chanson Hotel California, notamment utilisée dans le film The Big Lebowsky. Longtemps utilisée comme un slow en soirée dans les années 80’s, j’apprécie aujourd’hui le solo extraordinaire de guitare à la fin de la chanson. Ce solo de guitare est d’ailleurs universellement reconnu comme l’un des cinq meilleurs solo jamais joués.

Eagles – Hotel California

 

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>