L’odyssée de Cartier

Pour une fois, je ne me casse pas trop la tête pour le titre de ce billet dans la mesure où celui-ci reprend mot pour mot le nom sous lequel le spot publicitaire de Cartier est sorti dimanche soir dernier. L’envie d’écrire un article sur ce « court-métrage » a été immédiate lorsque je l’ai vu, au point de me faire interrompre l’écriture de mon article sur le rap français. Je vais essayer de décrypter les raisons pour lesquelles j’ai immédiatement accroché avec ce qui est réellement une révolution dans le monde de la publicité.

Bon, je commence par un petit paragraphe purement technique, qui me semble cependant nécessaire pour vous montrer à quel point ce spot se distingue de la norme. Le film a nécessité deux ans de travail et 4 millions d’euros de budget. Deux ans de travail et 4 millions d’euros, c’est ce qu’il faut pour créer un long métrage en France… Le spot a par ailleurs assuré une audience maximale en France, dans la mesure où Cartier a réservé une plage de 3 minutes 30 entre le JT de 20h de Claire Chazal et la diffusion du film Asterix et Obelix: Mission Cléopatre, devenu un classique incontournable pour le français moyen.

 

Bon, parlons du spot lui-même maintenant. Que dire en dehors de la claque visuelle que je me suis pris en regardant ce spot en 1080pp et grand écran… Le rendu de la neige, du brillant des pierres précieuses, tout est absolument somptueux! Cartier nous fait voyager dans toutes les zones que l’on peut associer aux luxe. Chaque scène, comportant un clin d’œil aux bijoux de la marque, rend compte d’une ambiance différente. A cette ambiance, est associée un morceau parfaitement ajusté avec l’ambiance se dégageant de chaque image. Ainsi, lors de la première scène où la panthère que nous accompagnerons durant toute le film se dégage de son écrin brillant pour suivre une calèche en Sibérie, la musique reprend les thèmes classiques généralement utilisés lors de plans enneigés. Ma scène préférée reste de loin le moment où la panthère pénètre dans la grotte où la musique et le paysage en pierres précieuses sont réellement merveilleux! Finalement, j’aimerais vous faire remarquer un petit clin d’œil à la pub « Baiser volé » -par ailleurs elle aussi très belle- où l’on retrouve le même plan de la coupole du Grand Palais. Bref, je ne peux que vous inviter à aller voire cette pub pour vous faire votre avis

 

Parlons maintenant de l’objectif de cette « publicité » qui n’en est pas vraiment une. Pour Bernard Fornas, le PDG de cartier « Avec ce film, nous avons voulu réaffirmer avec force le mythe Cartier, réaliser une fresque cinématographique qui met au premier plan son histoire, ses valeurs de créativité, d’élégance et de raffinement, ses inspirations, sa dimension artistique et universelle » ; « Nous voulons montrer que cette maison est à l’opposé de la mode, éphémère. Nous nous situons du côté de l’intemporel. Quand elles créent, développent et fabriquent, nos équipes n’ont pas la même manière de penser. Nos produits sont conçus pour la vie, pas pour quelques saisons ». « L’Odyssée est un moyen de réaffirmer le génie français du style Cartier (…) C’est une campagne parapluie sur la marque, destinée à créer du rêve ». De mon point de vue, l’objectif est parfaitement réussi dans la mesure où Cartier a réussi à nous faire rêver.

Image de prévisualisation YouTube
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’odyssée de Cartier

  1. So' dit :

    You rock ! Cette pub est magnifique ;)

  2. Donte dit :

    Just the type of inisght we need to fire up the debate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>